Janvier 2011

Il y a 4 semaines, je reçois  un e-mail de Gerardo Aparicio, un très cher ami espagnol qui vit à Madrid. Il me demande si je peux récupérer une trentaine des gravures chez un peintre francais, Pierre Michelot, qui sont restés à Paris après une exposition en 1978 ou 1979. Il me communique les coordonnées de M. Michelot. J’ai tout de suite dit oui ! Je contacte M. Michelot, il me répond gentiment. On se donne rendez-vous le 22.12.2010 chez lui. Malgré la neige, les bus qui ne marchent pas du tout et la foule dans les rues, j’y vais avec Jean-Noël. On est très curieux d’apprendre de quoi il s’agit. Il ouvre la porte et on a tout de suite compris qu’on se trouve en face  d’un personnage hors série. J’avais apporté quelques Lebkuchen (gâteaux allemands de Noël) pour lui et il nous offre l’apéro (kir avec vin rouge – très bon). Déjà l’entrée de son studio/appartement me fait penser à Gerardo et son environnement. Même ambiance d’artiste, j’adore !

Voilà l’histoire :

 Une belle histoire ! photo-150x150 dans la maison de Pierre Michelot

Le galeriste de Pierre Michelot lui avait proposé en 1978 une expo à Madrid dans la Galerie Egam, la galerie dans laquelle Gerardo Aparicio expose habituellement. Il prend ses aquarelles, voyage à Madrid, reste une semaine (visite Cuenca entre autre) et repart à Paris. Quelqu’un  d’autre prendra en charge ses œuvres  une fois terminée l’exposition et les rapportera à Paris. Gerardo de son côté lui aussi se déplace vers Paris avec ses gravures – un travaille antifranquiste – Dictionnaire de la Tyrannie – un ensemble de gravures colorées à la main dans une très jolie boite en bois. Lui retourne aussi à Madrid et oublie ses œuvres. Les œuvres de P.M. se perdent dans le voyage de retour et le galeriste – comme compensation – lui laisse les œuvres de Gerardo qui n’ont pas été vendues.

 

Le temps passe et P.M. pense souvent – mais oublie des temps en temps – comment faire parvenir à Gerardo ses œuvres. Elles sont là, dans son studio, cachées, protégées.

 

Une trentaine d’années plus tard, il se rappelle encore et trouve Gerardo Aparicio a travers Internet. Il prend contact avec lui et  voila……

 Diccionario de un tirano

 

0 commentaire à “Une belle histoire !”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


tanzendes Cello

tanzendes Cello

letzte Artikel

Archives

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Besucher


LES PEINTURES ACRYLIQUES DE... |
ma passion la peinture |
Tom et Louisa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'oiseau jongleur et les oi...
| les tableaux de marie
| création