La Dynastie Borgia CesarBorja-2612-112x150 Cesar Borja

 Brève synthèse après un merveilleux concert donné par Jordi Savall et sa troupe.

« Dynastie Borgia »

Hesperion XXI et La Capella Reial de Catalunya avec Jordi Savall

à la Cité de la Musique, mardi 13 septembre 2011.

Début, essor et chute de la Famille Borgia. 

borgia-002-150x150borgia-001-150x150Palazzo Borgia a Roma – « vicus sceleratus » – en bas de l’église S. Pedro in Vincoli

 Jordi Savall nous offre une leçon d’histoire et de civilisation à travers la musique. Il  passe en revue les moments les plus importants d’une époque fascinante marquée par la famille Borgia et par  la richesse musicale de l’environnement des Borgia et de leur temps.

Le chemin musical commence en 1068 avec un morceau de musique arabe pour guitare. L’Espagne se trouve en pleine  « Reconquista » – peu avant la conquête de Valence par le  « Cid ». La France a déjà vu  la naissance de Cluny et de l’architecture romane. Peu après – Cister – seront construites les grandes cathédrales de Burgos, Tolède.

Jordi Savall choisit d’intercaler des pièces  musicales et  des récitatifs  qui nous situent parfaitement dans l’époque et dans l’Histoire. On prend conscience de  l’optimisme de l’époque d’Alphonse X le Sage – l’apogée de trois cultures (arabe, juive et chrétienne). Ces trois communautés vivaient et travaillent parfaitement ensemble ce qui facilite le commerce culturel qui a permis la renaissance de la philosophie, de la théologie et de la science, d’abord en Espagne et ensuite dans tout l’occident chrétien. Le philosophe Averroès naît en 1126 à Cordoba et Maimonide  en 1135 également  à Cordoba.  L’École de traducteurs de Tolède est créée. Des textes de la période alexandrine sont traduits de l’arabe ou de l’hébreu vers le latin. Une époque merveilleuse qui se représente dans la musique.

Un choeur d’hommes en cercle chante une romance séfarade anonyme très délicate  qui rappelle l’année 1492 – l’expulsion des juifs qui vivaient en Espagne depuis le 1er siècle et qui ont même donné leur nom « Sefardim » au pays. Grosse erreur faite par les rois catholiques Isabelle et Fernando. Le sultan ottoman Bayezid II a constaté :  Ils ont chassé leur meilleurs citoyens pour les laisser avec leurs meilleurs ennemis. Cette même année Rodrigo Borgia est élu pape sous le nom d’Alexandre VI. Sa fille Lucrèce épouse d’abord Giovanni Sforza et successivement Alphonse d’Aragon. César Borgia, l’autre fils du Pape Alexandre VI et le plus politique de tous, épouse Charlotte d’Albret. Machiavel écrit « Le Prince » en s’inspirant de lui. La période noire de la sainte inquisition commence. Naissance de François Borgia. En 1504, César Borgia doit quitter l’Italie et est livré au roi d’Espagne. Il meurt au cours du siège de Viana  en 1507, à l’âge de 31 ans. Sa devise est restée célèbre : « Aut Caesar aut nihil » (« Ou César, ou rien. »), qui joue sur l’ambigüité de son prénom et du titre porté par les empereurs romains.

Le passage de la homophonie à la polyphonie commence à partir des années 1420 au nord de la France. Ce nouveau style de production musicale change complètement le comportement musical. Peu à peu la musique de l’Occident – contrairement à  la musique musulmane – se développe et souvent on en connaît le nom du compositeur – elle n’est plus anonyme. L’invention de l’imprimerie par Gutenberg en 1455 modifiera radicalement la diffusion de la musique.

Les pièces que Jordi Savall a retenues sont signées des plus grands compositeurs hispaniques comme Lluis de Milà (une merveilleuse pièce pour harpe), Bartomeu Cárceres, Mateo Flecha. Parmi elles figure le Credo de la Messe attribuée à François Borgia lui-même. Francisco Rojas récit une poésie de Garcilaso de la Vega – on est dans la haute renaissance. Christophe Colomb découvre « las Indias » à savoir l’Amérique.  Jordi Savall fait référence à la guerre entre François 1er et Charles Quint et fait entrer la musique française dans le concert. La victoire de Lépante est esquissée avec une Fanfare anonyme. Lépante  nous emmène à Cervantès qui a été blessé gravement dans cette bataille – il a écrit quand même le Quijote plus tard. Un Psaume de Claude Goudimel rappelle le massacre de la Saint Barthélemy. En Espagne peint El Greco.  En Italie arrive le maniérisme ou les maniérismes et Caravage peint à Rome.  1608 : Sous le règne de Philippe III, les morisques sont irrémédiablement expulsés de la Péninsule. Les discours prononcé par son Premier Ministre ne se distinguent pas d’un discours fasciste du 20eme  siècle. Le concert se termine sur un morceau de Joan Cabanilles sur la Canonisation de François Borgia. On est arrivé à l’an 1671. Carlos II de Espagne est roi et devient plus tard un héro dans une œuvre de Schiller, on admire la peinture de Vélasquez et de Rubens et el « siglo de oro » en Espagne arrive à sa fin.

Christa Blenk (aidé par JNP)

0 commentaire à “La Dynastie Borgia”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Aktuelles

ausgewählte Kulturvorschläge

-Luther Oratorium von Daniel Pacitti -Wir sind Bettler- in der Philharmonie am 28. Juni 2017

MUST: Castofs Faust in der Volksbühne

Rudol Belling im Hamburger Bahnhof
Jan Toorop, Bröhan Museum, Berlin
Museum Barberini Potsdam
Georg Kolbe - im Netzwerk der Moderne
George Condo - Confrontation

KINDL - zeitgenössisches Kulturzentrum

Archives

Visiteurs

Il y a 10 visiteurs en ligne

Besucher


LES PEINTURES ACRYLIQUES DE... |
ma passion la peinture |
Tom et Louisa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'oiseau jongleur et les oi...
| les tableaux de marie
| création