Théâtre musical : Mon Pouchkine

Antonia Bosco au Kremlin-Becêtre

Dans le cadre du festival « Russenko » Antonia Bosko présente un hommage à la Poétesse lyrique, Marina Tsvétaïéva qui a quitté Moscou en 1922 – à l’age de seize ans pour une période de 18 années.

Antonia Bosco - Mon Pouchkine CesarBorja-2612-112x150 artiste: Cesar Borja

Souvenirs de la Russie : Antonia Bosco est rentrée avec une grande intensité dans la peau de Marina Tsvetaïeva – pour moi une découverte – qui nous parle dans ce texte de son enfance et surtout d’une rencontre décisive avec le poète Pouchkine au cours de laquelle elle décide de devenir elle-même poète. Il devient son mentor secret. La première rencontre avec la « statue Pouchkine », son voyage à la mer. Elle découvre la hiérarchie quand elle dépose sa poupée au pied de la statue Pouchkine.

Une promenade accompagnée par Damien Lehman au piano qui interprète les musiques de Tchaïkovski (Eugène Onegine), Prokofiev, Rachmaninov, Chostakovitch. Antonia – avec sa belle voix de mezzo – chante et raconte et nous oublions où nous sommes. Peut-être à côté de la statue Pouchkine, peut-être en voyage vers la mer? Bravo !

Dans le corps : – en exil
Extrême. Déperdition !
Dans le corps : – dans un mystère,
Sur les tempes : – dans l’étau.
Du masque de fer.
(Extrait, 1925, Marina Tsvetaïeva , l’offense lyrique, Présentation Henri Deluy, éditions fourbis, page 147)

En 1939, elle décide de retourner à Moscou. Dans une lettre à son amie Anna Teskova elle dit : « Ici, je suis inutile, là bas je suis impossible » La dernière décennie de sa vie, les poèmes sont rares. Marina lorsqu’elle retourne en URSS, en 1939, semble aller de façon consciente vers la mort. En 1941, elle n’est plus la poètesse, celle qui écrivait en 1926 à Rilke « toute mort de poète, même la plus naturelle est contre nature, c’est à dire un meurtre ».

Elle se pend.

Oreilles obstruées,
Et mes yeux voient confus.
A ton monde insensé
Je ne dis que : refus.
(extrait de mars, 1939, Marina Tsvetaïeva , traduction de Pierre Léon

Christa Blenk

0 commentaire à “Antonia Bosco – Mon Pouchkine”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


tanzendes Cello

tanzendes Cello

letzte Artikel

Archives

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Besucher


LES PEINTURES ACRYLIQUES DE... |
ma passion la peinture |
Tom et Louisa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'oiseau jongleur et les oi...
| les tableaux de marie
| création