• Accueil
  • > Art
  • > Ready made in Italy – Marcel Duchamps


Ready made in Italy – Marcel Duchamps

P1120989P1120997 photos: cmb

Au sujet de Marcel Duchamp (1887-1968), tout le monde a une opinion, encore faut-il oser en avoir une. Intelligent et provocateur, inventif et original, audacieux et sûr de lui, capricieux et non conventionnel. Peintre – sculpteur – artiste objet – artiste conceptuel – dadaïste – surréaliste – informaliste – minimaliste – constructiviste : qu’était-il ? Pour André Breton, par exemple, il était l’homme le plus intelligent du 20e siècle. Même si l’esprit du temps du début du 20e siècle réclamait à grands cris et réalisa effectivement un renouvellement et trouva de nouvelles tendances, le monde de l’art aurait été différent sans lui entre les deux guerres. Il était pionnier et modèle.
Marcel était le troisième de six enfants qui ont tous suivi leur grand-père artiste, qui lui, était graveur. Cette dynastie comprend également son frère Gaston qui se fit connaître sous le nom de Jacques Villon, tandis que son autre frère Raymond signa ses travaux Raymond Duchamp-Villon. Ses sœurs Yvonne et Suzanne se sont également adonnées à la peinture.

duchamp 026 ready made – roue de bicyclette

À 18 ans, il déménage de Rouen à Paris/Neuilly, et fréquente beaucoup son frère aîné Gaston et le Groupe de Puteaux, qui entre autres, incluait des écrivains et des peintres comme Gleizes, Metzinger et Apollinaire. En 1909 il dessinait des caricatures, et au Salon des Indépendants il expose encore des paysages.
Dans la première exposition en 1913 de l’Armory Show à New York, 1300 tableaux furent exposés. Un tiers seulement d’entre eux, les plus intéressants d’ailleurs, venaient d’Europe, et les dix-sept signés des trois frères Duchamp, furent tous vendus sauf un.

 Le « Nu descendant un escalier » de Marcel Duchamp, qui avait été rejeté par le Salon des Indépendants en 1912, devint l’emblème de l’exposition : le plus discuté, critiqué, admiré! Ce tableau cubiste inspiré par le futurisme, montre une femme en plein mouvement qui imprègne l’espace et le temps. Duchamps prend assurément la tête d’une nouvelle ère, marquée par la théorie de la relativité, le futurisme et le constructivisme, Stravinsky et Schoenberg. Un antiquaire de San Francisco acheta le tableau par télégramme, encore sur le chemin du retour de New-York.

Les trois frères prirent connaissance de leur réussite américaine seulement plus tard, après leur retour à Neuilly, au fur et à mesure de l’arrivée des chèques. Marcel Duchamp obtint pour les quatre œuvres vendues un total de $972, ce qui n’était pas un prix élevé en 1913. Mais il n’avait alors plus envie de peinture à l’huile, ni de toute façon de rester un artiste conventionnel. Il avait à peine 26 ans quand il changea diamétralement son style et remit radicalement en cause le concept d’art. Dans un grand magasin parisien, il acheta un sèche- bouteille en fer et le signa, puis il fixa alors son vélo ( roue de bicyclette ) sur un tabouret. Pour lui, il était suffisant de qualifier d’art un objet, pour qu’il devienne de l’art. C’était la naissance du ready-made! Toujours en quête de quelque chose de nouveau et fuyant l’ennui menaçant du déjà-vu, il signa parfois certaines de ses œuvres par des pseudonymes tels que R.Mutt ou Rrose Sélavy. Son succès était alors devenu irréversible.

duchamp 014éros c’est la vie

L’exposition à la GNAM montre ses principaux ready made, des dessins et documents d’archive, et des exemples de l’influence de Duchamp sur ses collègues peintres italiens dans les années 50 et 60 tels que Baj, Baruchello, Dangelo ou Patella.

duchamp 007

Anecdote : Le père de Jean-Noël joua aux échecs avec Marcel Duchamp dans les années soixante à Saint Tropez. Lorsque Duchamp s’apercevait qu’il avait mal joué, il insistait pour rejouer rapidement son coup (et d’autres précédant celui-ci), expliquant qu’il s’était trompé et qu’il y avait un malentendu. Pas vraiment un bon perdant!

L’exposition se déroule jusqu’au 9 Février 2014, à la Galleria Nazionale d’Arte Moderna – GNAM.

Christa Blenk

traduit par JNP

 

0 commentaire à “Ready made in Italy – Marcel Duchamps”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Aktuelles

ausgewählte Kulturvorschläge

-Luther Oratorium von Daniel Pacitti -Wir sind Bettler- in der Philharmonie am 28. Juni 2017

MUST: Castofs Faust in der Volksbühne

Rudol Belling im Hamburger Bahnhof
Jan Toorop, Bröhan Museum, Berlin
Museum Barberini Potsdam
Georg Kolbe - im Netzwerk der Moderne
George Condo - Confrontation

KINDL - zeitgenössisches Kulturzentrum

Archives

Visiteurs

Il y a 2 visiteurs en ligne

Besucher


LES PEINTURES ACRYLIQUES DE... |
ma passion la peinture |
Tom et Louisa |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'oiseau jongleur et les oi...
| les tableaux de marie
| création